Sans âme – Une aventure d’Alexia Tarabotti

Informations pratiques

Auteur : Gail Carriger – Saga : Le Protectorat de l’ombrelle – Tome 1

Nombre de pages : 432.  –  Date de sortie : 18 avril 2012

ISBN-10 : 2253134880  –  ISBN-13 : 978-2253134886

Disponible : sur Liseuse et en version manga.

Quatrième de couverture

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau, compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable.
Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ? Vampires, loups-garous et aristocrates : un réjouissant mélange de romanesque et de fantastique !

Avis

Un monde bien pensé : G. Carriger nous plonge au cœur d’une version steampunk et fantastique de Londres. Les mœurs victoriennes se marient parfaitement avec Vampires et Loups-garous qui sont des membres à part entière de la société. Chaque espèce possède en plus son système de lois propres, l’acceptation va jusqu’au cabinet de la Reine qui est composé d’un représentant de chaque espèce. Carriger a néanmoins gardé la tradition faisant que Vampires et Loups-garous ne sont pas les meilleurs amis du monde. J’ai également apprécié la particularité de l’ennemi, un détail qui me rappelle une autre organisation mais je vais attendre de lire la suite pour en parler. Cependant, c’est un monde cohérent, riche et envoûtant qu’offre ce premier tome.

Des personnages hauts en couleur : point fort appréciable, chaque personnage qu’il soit principal ou secondaire possède une âme propre. La palme revient bien entendu à Alexia, vieille fille, littéralement dépourvue d’âme, italienne par son père. Un héritage qui se perçoit physiquement – pas de blonde à la peau de lait – et au niveau du caractère – les conventions très peu pour elle.  Sa particularité, un secret pour sa famille, lui donne un bel avantage : ôter leur partie surnaturelle aux vampires et aux loups-garous ! Elle est donc connu du gouvernement et des institutions surnaturelles, mais on la laisse « tranquille ». Viennent ensuite l’extravagant Lord et que dire du Comte écossaispourrai-je avoir un exemplaire de chaque ? Entre ombrelle, chapeau et chemise en soie, on est conquis pas tout le monde.

En bref

Dans ce livre, tout est réuni pour :

  • que cette chère Alexia se trouve au mauvais endroit au mauvais moment et qu’elle mette son ombrelle un peu partout pour comprendre ce qui lui est arrivé.
  • que nous lui emboîtions le pas avec envie et même voracité, cela faisait longtemps que je n’avais pas eu l’impression de dévorer un livre.

L’histoire nous prend et nous emmène entre sourire et suspense.

Une très bonne lecture, je n’ai qu’une hâte : obtenir les autres tomes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*